Polder I White Out

[…il fallait un nom qui évoque un paysage. Polder designe de vastes étendues de terre conquises sur la mer, sur des marais littoraux, sur des lacs. Pour autant, les musiciens de Polder ne visent pas une réplique musicale de ce panorama caractéristique des Pays-Bas et de la Belgique. Mais l’idée que le nom du groupe suscite des images, un tableau, une vue d’ensemble avec un horizon leur convient bien. Après un premier EP remarqué – “This Tree Won’t Bear Fruit 3 Years” (2007) – et la création d’un spectacle pluridisciplinaire – “31 Fragments d’un paysage ferroviaire” – joué à Bayonne, Avignon, Paris, vient “White Out”, une volonté de chansons et de mélodies. En somme, un titre à entrées multiples pour un album où les atmosphères varient du songwriting folk au twist bruitiste en passant par des loops pop. Des intrusions d’un saxophone free jazz peuvent évoquer Kat Onoma, Morphine, Mendelson et/ou une envie d’indiscipline pour bouleverser les jours blancs.][…Polder by its name wants to arouse pictures. “White Out” its new album presents folk songwriting, noise twist and pop loops with free-jazz intrusions and the urge to disturb the white out.]
credits
released 21 May 2012
(p) Polder
(c) Polder & les disques Normal
Advertisements